Habibi Funk

« Arab funk is not dead », telle est la devise du projet Habibi Funk. Issu de Jakarta records, ce label fondé par Jannis Stürtz vise à faire revivre d’anciens titres de funk et de disco arabe. Entre Berlin et Cologne le collectif se construit et ne cesse de se diffuser. 

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

Assis sur une chaise dans le salon de Mallek Mohamed – musicien algérien des années 80 – Jannis regarde autour de lui, un café à la main. Les yeux brillants, il observe avec fascination le vieil homme installé sur le canapé marron.

Lui, il raconte ses histoires de jeunesse, son exil en France, sa rencontre avec un groupe antillais. De chaque mot, de chaque histoire jaillissent milles couleurs. L’oreille attentive, Jannis ne rate pas une note des rayures du vinyle qui tourne en boucle. Entre les deux hommes une complicité s’installe. « Je reviendrai » lui promet-il « préparez les bobines ».

Aux sources du projet Habibi Funk , Jakarta records. Créé en 2005 par Jannis Stürtz et Malte Kraus, ce label se veut éclectique pour être le témoin d’une grande diversité musicale : Hip-hop, funk, rap, les styles se côtoient et se mélangent. C’est à travers leurs nombreux déplacements que les deux jeunes hommes nourrissent leur culture musicale, pour nous faire voyager aux rythmes de sonorités atypiques.

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

C’est au cours d’une soirée lors d’un séjour à Casablanca que Jannis découvre le vinyle du musicien marocain Fadoul. C’est dès lors, le début d’une expérience musicale et humaine inédite pour lui : il se prend de passion pour la funk orientale.

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

« Le morceau de Fadoul a été le déclic, une sorte d’évidence. J’ai ressenti le besoin de créer Habibi Funk  afin de partager les titres que j’ai pu découvrir lors de mes voyages au Maghreb et au Moyen Orient, d’autant plus qu’il s’agit la plupart du temps de morceaux tombés dans l’oubli. C’est donc très enthousiasmant de pouvoir leur offrir une deuxième vie ! »

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

La force du label est de proposer des morceaux presque inédits. En effet, c’est chez les vieux disquaires des ruelles du centre-ville de Tunis ou Rabat que vous risquez de croiser Jannis. C’est ici qu’il chine et fouille à la recherche de la perle rare, du vinyle ou de la cassette.

Afin de rendre possible la diffusion de ces vieux disques oubliés, Jannis part à la rencontre des compositeurs ou de leurs familles afin de leur soumettre une proposition d’emprunt des droits d’auteur. Il s’agit pour le label de faire en sorte que la famille puisse bénéficier de la diffusion des artistes.

« Habibi Funk c’est avant tout un partage. Un partage musical, mais aussi un partage avec les familles des artistes. On prend en charge le cout de création, re-masterisation et de vente et on partage équitablement avec la famille les profits. C’est du fifty-fifty. Mon objectif avec ce label, c’est de montrer quelque chose que les gens pensaient ne pas exister. Parfois lors de mes voyages en Égypte ou au Maroc, les gens sont étonnés de savoir que des artistes de leur propre culture ont travaillé ce genre musical là. »

Le plus important pour lui est de ne pas subtiliser à ces titres leur authenticité. Pas de sampling, ni aucune autre modification. Derrière chaque album ou vinyle se cache en revanche un long travail de recherche et de création propre à Habibi Funk. Retrouver ces musiciens d’un autre temps n’est pas toujours aisé, il a parfois fallu à Jannis se déplacer dans certains villages Algériens ou Soudanais afin de retrouver leurs traces.

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

Le travail de contextualisation autour des morceaux diffusés par le label représente une grande part du travail de Jannis. Cela passe autant par des informations concernant les musiciens, que des photographies ou des anecdotes à raconter. À titre d’exemple les archives de Bob Fadoul, dont les productions ont beaucoup intéressées le label, ont été extrêmement difficiles à retrouver.

« Apporter des éléments de contexte est une tâche importante et ce n’est pas toujours facile, ça prend de l’énergie. Les photos de Faudoul ont été très difficiles à retrouver, il nous a fallu énormément de temps, mais ça fait partie des enjeux d’Habibi funk !  » 

Après le travail de recherche et de remasterisation c’est principalement sur internet que le label diffuse ces trouvailles, afin d’atteindre un large public en Europe comme dans les pays Arabes. C’est donc sur sa page Soundcloud, que le fondateur d’Habibi Funk partage ses mixs, mais également les morceaux qu’il a décidé de sortir de l’oubli. Des titres que vous pouvez également retrouver sur sa page Discogs.

A l’image de Jakarta Records, Habibi Funk prône la diversité musicale. Rythmes déjantés au look 70s ou 60s, c’est un véritable voyage dans le temps que nous propose ce funky collectif. On redécouvre ainsi groupes et chanteurs Tunisiens, Algériens, libanais qui ont fait groover les dancefloors maghrébins et moyen-orientaux. D’un endroit à l’autre, ils prennent et donnent, toujours dans cette même idée d’échange.

Avec Jakarta records et Habibi Funk, Jannis et son ami Malte parcourent les pays du globe et participent à la vie musicale locale des pays d’origine en apportant une touche de couleur avec leurs mixs atypiques.

Leur dynamisme et leur soif de découverte les placent aux antipodes d’une approche orientaliste ou exotique. Habibi Funk se démarque brillamment pour s’inscrire dans la lignée de ceux qui ont glorieusement su redonner vie à un genre musical qu’on pensait disparu : Arab funk is NOT dead.

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

Retrouvez Habibi Funk sur Facebook et Instagram 

Photographies de Fabian Brennecke 

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

14383287_651728061672244_4946732_ncapture-decran-2016-09-15-a-00-24-14Khedija Dhaoui

Étudiante en Lettres Modernes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s