Shirin Neshat

Shirin Neshat (1957) est une artiste vidéaste d’origine iranienne vivant à New York. Elle est reconnue pour son engagement politique, qui se traduit dans sa démarche artistique avec des œuvres ancrées dans le domaine religieux et social. 

Capture d’écran 2016-09-15 à 00.24.14.pngCapture d’écran 2016-09-15 à 00.24.14.png

shirin6.jpg
Untitled, 1996, Women of Allah series ©Shirin Neshat. Photographié par Larry Barns. Courtesy of Gladsone Gallery.

 

Après un retour en 1990 dans son pays d’origine, qu’elle avait quitté afin de poursuivre ses études aux Etats-Unis, Shirin Neshat est envahie par une impression de redécouverte et s’engage à transmettre un discours visuel sur le féminisme en Iran.

Depuis la Révolution islamique de 1979, les droits des femmes iraniennes se sont considérablement amoindris. Une femme ne peut plus chanter seule face à un public mixte, encore moins exclusivement masculin. Le port du voile est rendu obligatoire et certains cursus universitaires leurs sont interdits. Aussi, la censure s’est durcie, forçant de nombreux artiste à l’exil. Shirin Neshat fait partie de ceux là : elle est interdite de séjour sur le territoire au risque d’être arrêtée.

Alors, elle s’interroge et se pose une question simple, pourquoi cette censure et cette répression ? D’une subtilité saisissante, son art ne formule pas seulement une accusation adressée au gouvernement iranien. En plus de posséder la singularité de désigner sans dénoncer de manière explicite, il soulève des interrogations tacitement admises qui se repèrent dans diverses sociétés.

 L’œuvre de Shirin Neshat  met en exergue la situation politique actuelle en Iran qui censure la scène culturelle et qui paradoxalement procure l’inspiration créatrice aux artistes tout en les poussant à l’exil. Elle traite également du statut négligé de la femme ainsi que de la censure dans ce pays, une réalité que l’artiste subit elle­-même et qu’elle cherche à renverser en offrant par le biais de ses œuvres une tribune aux femmes.

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

photo article shirin.jpg
Spechless (1996) et Allegience with Wakefulness (1994), Women of Allah series © Shirin Neshat. Photographié par Larry Barns, Courtesy of Gladston Gallery.

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

Par le biais de la série photographique Women of Allah, l’artiste a pu se hisser sur la scène artistique internationale et initier un parcours artistique avec un sentiment personnel.

Dans cette série, la calligraphie occupe une place spécifique : Shirin Neshat utilise le langage comme élément plastique, qu’elle intègre textuellement dans sa série photographique. Cette première série amorce sa production artistique de manière assez brute puisque la prise de position est radicale. L’Iran n’a plus l’apparence qu’il avait quand elle y a vécu, c’est pourquoi ce premier travail a des allures de règlements de comptes personnels.

Women of Allah se veut provocateur. Ériger la femme iranienne en guerrière héroïque, pointant des armes, introduit dans la culture iranienne la nouvelle position de cette femme moderne. Au-delà du stéréotype et de la critique, il s’agit pour l’artiste d’offrir un discours visuel sur le féminisme en Iran. Le poème recouvrant son visage porte une signature féminine contemporaine, exhibant ainsi la femme égale à l’homme.

Desktop40.jpg
Turbulent, 1998. ©Mca Chicago

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

Dans son installation vidéo Turbulent, Shirin Neshat vidéaste propose une lecture personnelle des rapports d’hommes à femmes.  Elle choisi de dresser deux écrans côte à côte sur lesquels sont diffusées deux vidéos, l’une laissant voir un homme et l’autre une femme. En partageant l’espace de la représentation du genre de cette manière, l’artiste matérialise la question du genre comme scission. Cette mise en scène renvoie à la croyance selon laquelle la femme doit être pensée comme l’inverse inférieur de l’homme ou encore comme sa partie complémentaire négative. Tout espoir d’équilibre est anéanti : l’homme fait face à une salle remplie de spectateurs tandis que la femme se retrouve seule devant un auditoire inexistant…

Shirin Neshat nous offre un travail artistique d’une subtilité saisissante, bien loin d’être simplement une adresse accusatoire au gouvernement islamique iranien, pour anticiper une critique qui pourrait délégitimer sa prise de position en tant qu’exilée, alors même que cette position d’entre-deux participe à aiguiser son regard.

Certes, elle se positionne clairement en tant que femme féministe, mais c’est sans tomber dans l’écueil du féminisme autoritaire. C’est ainsi qu’elle s’exprime en ses mots :

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

« Je ne veux faire ni propagande ni activisme féministe, simplement poser des questions, interroger la manière dont une culture fonctionne».

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

Son travail est à percevoir avant tout comme un travail artistique dans lequel elle célèbre la beauté de l’orient, de l’islam, de la culture iranienne, dont elle puise les compositions symétriques, l’abstraction, le lyrisme, les courbes, les contrastes… Elle exprime sa déception qu’une si belle civilisation soit souillée par l’oppression et le fanatisme religieux bien loin des préceptes coraniques. Son art n’est pas une politisation de l’art ou une esthétisation de la politique, l’art de Shirin Neshat est une sensibilisation du public par le moyen de l’art.

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

Retrouvez Hawa sur Facebook et Instagram

capture-decran-2016-09-15-a-00-24-14

13260230_10154223389519868_8439242661753071553_n.jpg 

Arman Koushyar

Étudiant en Histoire de l’Art

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s